Ise-shi 伊勢市

Transport

A 4h de Shingû. Le plus économique est de prendre la Kisei Line jusqu’à Taki puis la JR Sangu Line. Cela vous coûtera environ 2500 ¥.

Hébergement (3000 ¥ / pers, chambre individuelle)

Nous sommes restés à la Kazami GuestHouse, à côté de la gare. Vous aurez le choix entre une chambre individuelle ou un dortoir. La salle commune est très agréable, de même que les hôtes. Le gérant et son équipe sont jeunes et parlent bien anglais. Ils vous donnerons des indications sur les bus, les bains publics… Vous aurez un accès internet et une petite bibliothèque est mise à disposition. Il y a également une cuisine collective équipée. Tout est très propre!

Ise-jingû (gratuit, du lever au coucher du soleil)

Voici l’endroit du Japon le plus sacré. On y vénère les dieux shintô, et c’est là-bas que demeure Amataresu, Déesse du Soleil. Ne vous attendez pas à des bâtiments aux décorations recherchées, aux couleurs multiples et aux trésors somptueux. Le guide parle de construction « austère ». Je dirais que c’est épuré. Du bois, de la paille. C’est simple d’apparence mais les méthodes de constructions sont très pointues. D’ailleurs, la tradition veut que les sanctuaires soient reconstruits à l’identique tout les 20 ans (la prochaine en 2033), en utilisant les mêmes techniques depuis leur création : pas de clous ou autres. Les pièces de bois sont conçues pour s’emboiter. Un travail de maîtres pour les divinités fondatrices du Japon. Ces dernières sont transférées vers leurs nouvelles demeure une fois celle-ci achevées, grâce à la cérémonie du Sengû No Gi.

Le site de divise en deux. D’un côté Gekû (sanctuaire extérieur), à 10 minutes à pieds depuis la gare, et Naiku (sanctuaire intérieur). Nous avions peu de temps nous avons donc suivi les conseils du guide et privilégié Naiku.

Naiku

Allez y le plus tôt possible. Il y a toujours du monde! Le site est grand, les allées larges, donc on ne se marche pas dessus. Il faut traverser une rivière pour y accéder. Vous pourrez vous approcher de certains sanctuaires et ainsi apprécier l’architecture. Quand vous vous serez bien enfoncé dans les arbres et que la foule deviendra plus dense, vous serez proches dusanctuaire d’Amaterasu. Nous nous sommes retrouvé à faire la queue sur un grand escalier, seuls touristes français, pour arriver à l’endroit où l’on prie en faisant sonner la clochette. Arrivé en haut vous pourrez voir un morceau, de loin, de la demeure de la Déesse. Surtout, ne prenez pas de photos, c’est interdit, et croyez moi, on vous le fera savoir… d’ailleurs il est difficile de faire des photos qui donnent quelque chose!

Il y a forcément quelque chose qui manque en visitant ce lieu : la croyance. Mais il nous a semblé essentiel de nous rendre là-bas lors de notre voyage. Et faire partie de la centaine de gens qui attends de pouvoir prier Amaterasu donne le sentiment d’appartenir à un autre mouvement que celui de visiteur. Il a été frappant, une fois encore, de ne pas se sentir étranger dans un moment pareil.

Futami

A 10 minutes d’Ise, 200 ¥, par la JR Sangu Line

A Futami vous verrez les rochers des mariés. Liés par une corde en paille de riz pesant près d’une tonnes, ces deux rochers symbolisent le dieu Izanagi et la déesse Izanami, créateurs du Japon. Le grand représente l’homme, le plus petit la femme. Il est recommandé de venir au lever du jour, ou le soleil se glisse entre les deux rochers.

On y vénère la grenouille, kami protecteur

 

Publicités

2 réflexions sur “ Ise-shi 伊勢市 ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :