Le studio Ghibli : raviver l’histoire au profit d’une entreprise

Quel rapport entre les studios Ghibli, les dessins historiques de Choju Jinbutsu Giga  et la compagnie d’électricité Marubeni Shin Denryoku? Le plan G, un forfait électrique surtaxé via lequel les clients consommeront une énergie plus écologique et participeront au paiement des factures d’électricité du musée Ghibli… j’avoue que ça ne me plait qu’à moitié : l’animation est superbe et poétique (signée Katsuya Kondo) mais honnêtement, participer à une publicité commerciale est loin de l’image que Ghibli a toujours valorisée, et payer plus cher pour une technologie plus verte est inutile, surtout quand on sait déjà la produire.

Choju Jinbutsu Giga, « les caricatures d’hommes et d’animaux ». Quatre rouleaux dessinés datant du 12e et du 13e siècles, considérés comme un trésor national. Assimilés au « premier manga » deux rouleaux dépeignent des animaux au comportement humain sur fond satirique. Ce n’est pas sans rappeler les Fables de La Fontaine, à la sauce nippone : cérémonie bouddhiste, tournoi de tir à l’arc…

Les deux autres rouleaux sont plus des illustrations de ces mêmes animaux avec leurs propres comportements.

Sources : dozodomo.com / focusur.fr

Photo : ajw.asahi.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s