Le Garçon et la Bête

Les yeux encore imprégnés du film d’animation sorti hier soir, voici ce qui ressort de cette séance de cinéma.

Petit pitch pour commencer. Ren a 9 ans lorsqu’il décide de vivre dans la rue plutôt que chez ses tuteurs. Sa mère décède et son père reste introuvable depuis le divorce. Il fait la rencontre de Kumatetsu, une bête à dominante ours et à la posture humaine en plein Shibuya. Ce dernier demande vaguement au petit garçon si celui ci veut devenir son disciple. Ren se trouve obligé de suivre cette bête mystérieuse pour échapper à deux agents de police voulant le ramener « chez lui ». Il pénètre alors dans un monde fantastique peuplé d’animaux et gouverné par un seigneur lapin : JUTENGAI 渋天街. Afin de décidé qui sera le successeur du seigneur lapin, deux candidats devront s’affronter : Kumatetsu le solitaire et Iôzen le favoris populaire. Mais, pour pouvoir prétendre à cette position, Kumatestu doit former un disciple, Ren, qui devient alors Kyuta.

L’intrigue du Garçon et la Bête バケモノの子, (Bakemono no ko) est posée.

téléchargement (3)
Kumatetsu VS Iôzen

Alors, j’en pense quoi?

D’un point de vue visuel, il n’y a rien à redire. L’animation est jolie et efficace, l’univers bien maîtyrisé. C’est un moment agréable pour les yeux.

Au niveau de l’histoire, je trouve que le film est bien rythmé. Il y a de bons retournements de situations qui donnent au film plus de relief qu’une simple histoire de relation maître-élève. Même si cette relation est très basique, un maître bourru, fier, égocentrique, incapable d’apprendre quoique ce soit, face à un enfant rebelle, téméraire et insolent, les situations et les dialogues donnent très souvent envie de sourire voir de rire. Les personnage principaux évoluent de manière assez prévisible mais sans tomber dans la mièvrerie.

Tout cela fait que Le Garçon et la Bête est un film d’animation que je trouve meilleur que La Traversée du Temps et Les Enfants loups. J’ai beaucoup aimé ces deux films, mais je les ai trouvé plus prévisibles, avec des retournements de situation évidents. Même s’il y a des choses un peu bâclées (alors que le film dure 2 h ce qui est long pour un film d’animation) comme le fait que Ren ne dira jamais son vrai prénom à Kumatetsu, le grand voyage dans tout le royaume à la rencontre des différents grands seigneurs ou encore cette petite boule de poils qui suit Ren partout.

La filiation reste un sujet central dans les films de Mamoru Hosoda. Qui sont nos parents? Ceux qui nous ont donné la vie, ceux qui nous élève ou ceux que l’on prend pour modèle? Est ce d’où l’on vient qui est le plus important ou la où va? Peut on choisir le monde où être adulte? Et qu’est ce que c’est devenir adulte? N’y a t -il que les adultes pour enseigner ou les enfants aussi sont porteurs de savoir? Il est aussi question d’adoption, d’appartenance à un groupe, ou encore d’intégration au groupe.

Je suis ressortie légère de cette séance, c’est un moment agréable, haut en couleur et emprunt de beaucoup de folklore, bien mit en scène et joliment animé.

Le-Garçon-et-la-Bête-04

Successeur de Miyazaki?

J’ai lu (20 minutes, senscritique.com…), qu’il était la relève, le successeur de Miyazaki. Je me demande si c’est par peur de voir son art se perdre ou si c’est juste pour se donner de l’importance en citant de grands noms comme le sien, mais le travail de Mamoru Hosoda est très différent de celui de Miyazaki. Déjà dans la technique : les films de Miyazaki sont fait à la main, pas ceux de Hosoda. A cause du côté onirique qui donne une dimension fantastique à ses films? Il suffit de connaitre un peu de la culture et des religions japonaises pour savoir que cette dimension fantastique est intrinsèque à la religion shintô, aux histoires que l’on raconte aux enfants. Miyazaki reprend ce folklore, de manière évidente dans Chihiro, mais il est partout! Les deux auteurs sont très différents, ils viennent juste du même pays. La poésie des studio Ghibli ne se retrouve nulle part ailleurs.
The-Boy-and-the-Beast-Kyuta-training

Ce que produit Mamoru Hosoda a une réelle place dans le monde de l’animation, il propose des choses uniques et très différentes des autres studios, ce qui enrichit le domaine de l’animation japonaise. Pour notre plus grand plaisir!

Séances à l’ABC Toulouse : cliquez là

Aller plus loin

Dans le film, le Jutengai est le monde des bêtes. Ces bêtes, grâce à la réincarnation, peuvent devenir des kami, ces esprits vénérés et craint dans la religion Shintoïte.

On entre dans le Jutengai par une porte qui ressemble à un torii mais n’en est pas un. C’est la porte menant à ce monde parallèle au notre et dans lequel les animaux vivent, à l’image de la société humaine. J’ai trouvé quelques influences d’Afrique du Nord, avec un grand marché aux airs de souk, des toits aux formes arrondies, des maisons en terre et colorées dans un dédale de ruelles piétonnes. Les vêtements aussi sont d’inspiration africaine. C’est donc un beau mélange de religions et de vie courante que dépeint le réalisateur.

Jutengai s’écrit 渋天街

veut dire sobre, dépouillé. C’est aussi le  kanji utilisé pour désigner le quartier de Shibuya, quartier où se passe le film.

veut dire voûte céleste, ciel

signifie la rue, le quartier

On peut donc se dire : « le quartier céleste de Shibuya »

BNK_02

Une expo à Paris

Jusqu’au 17 Janvier (3 jours…) le Carreau du temple à Paris fait une exposition sur le film. Vous y verrez les dessins préparatoires mais aussi l’histoire de son réalisateur.

C’est gratuit alors ne vous en privez pas 🙂 de 11h à 19h.

Et, clou du spectacle, des ateliers gratuits vous seront proposés à compter de demain et ce jusqu’à dimanche. Voici le lien direct vers le programme des ateliers d’aïkido, kamishibaï, ou encore origami!

aff jap

Sources : parisfaitsoncinema.comwikipedia.org / telerama.fr / kanji.free.fr

Photo : vodkaster.com / anime-kun.net / electric-shadows.com / cinemotions.com / lightningamer.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s