Shôdoshima 小豆島 : un morceau de la mer intérieur du Japon

L’île de Shôdoshima 小豆島 se situe dans la mer de Harima 播磨灘, elle même dans la mer intérieur de Seto, entre Honshû et Shikoku.

Je cherchais une île nouvelle qui serait assez intéressante pour faire un article. Je prends une carte du Japon et hop, Shodoshima! Comme je n’ai jamais parlé de la mer intérieur du Japon, c’est parfait. Je cherche mes sources d’infos, et, c’est en tombant sur une offre d’aide contre le gîte et le couvert que j’ai décidé que je tenais le bon endroit!

shodoshimapApparemment loin d’être envahie par les touristes, cette île semble jouir du calme et de la sérénité des îles authentiques. Les photos trouvée sur le blog sushitrip.fr ont achevé de me convaincre!

Accès

Si vous êtes à Kyôto, il vous faut aller à Himeji via Kobe en train pour environ 4500 yen. De là vous prendrez un ferry jusqu’à l’île.

Depuis Shikoku, le ferry se prend du port de Takamtsu.

Les trajets depuis les différents dépendent de là où vous voulez aller sur l’île.

Je vous conseille de cliquer ici pour des infos plus détaillées!

Hébergement

Contre 5h max de travail par jour (ménage, jardinage, devoirs d’anglais…) cette petite famille vous offre le gîte et le couvert! Rien de mieux pour s’immerger et pour découvrir l’île avec des locaux.

Venez découvrir cette famille ici.

Les richesses de Shôdoshima : le terroir

D’un point de vue terroir, l’île est réputée pour deux choses : ses olives, ses sômen (nouilles blanches très fines que l’on mange froides : par ici la recette 🙂 ) et sa sauce soja fabriquée selon un savoir ancestrale! Vous aurez la possibilité de visiter une de ses fabrique où la sauce est obtenu par macération dans des barils centenaires, brassée à la main par de grands morceaux de bois.

041-01
fabrication des sômen

Paysage, nature et tradition

En plus de se goinfrer de bonne choses, on peut marcher sur un bras de sable, appelé la Route des Anges, qui se découvre deux fois par jour à marée basse et relie Shôdoshima à Nakayoshima, une toute petite île. Il est dit qu’un couple qui emprunte cette route éphémère en faisant un vœu main dans la main verra ce vœu exaucé.

shodoshima-35Si vous voulez du spectaculaire, les gorges de Kankakei vous attendent! en bus, en voiture, en ferry ou à pied, peu importe votre envie, vous pourrez en profiter. Ces gorges sont très connues dans tout le Japon. Habitées par beaucoup d’érables, il doit être encore plus beau de s’y balader à l’automne quand les couleurs des feuilles chambres, ce qui, vu le climat doux de l’île tombe en Novembre.

SONY DSC

Pour les férus de temples et les marcheurs, l’île de Shôdo a son propre pèlerinage des 88 temples. La totalité du circuit dure deux semaines.

Amateurs de kabuki et chercheurs de paysages typique, allez à l’intérieur de l’île! Senmaida « les milles rizières » vous offre un décor agricole magnifique qui vous rappellera un Japon loin des villes, comme on en rêve après les films de samourai, des étages de rizières, des estrades d’eau sur terre, à flan de montagne. et pour agrémenter le tout, vous pourrez assister à des spectacle de Kabuki en plein air, donné depuis la période Edo.

2692496914_93514d454a_b

Octobre : le mois du matsuri sur l’île!

Chaque année, entre le 11 et le 21 Octobre, pas moins de 8 matsuri se succèdent sur l’île! Il y a de toute taille, aussi si vous préférez les petits matsuri ou les gros qui mettent à contributions toute la population d’un ou plusieurs villages, vous aurez le choix.

Shodoshima-Uchinomi-Matsuri-Umaki-Noborisashi-05Le plus grand, Uchinomi no matsuri a lieu dans les villages de Uchinomi et Umaki. Le matsuri débute par le Nobori-sashi. C’est une démonstration de force et d’équilibre durant laquelle les participants devront faire tenir en équilibre une grande bannière japonaise, les nobori, d’environ 10 mètres, comme celle que l’on retrouve sur les champs de batailles et qui identifient un clan.

Uchinomi-Matsuri-Shodoshima-31Puis dans l’arès-midi, le taikodai sera amené à l’endroit où à eu lieu le nobori sashi. Le taikodai est une sorte de char portés à plusieurs hommes, dans lequel des jeunes garçons jouent du taiko.

Si après tout ça vous voulez vous reposez, on me recommande le Olive onsen : plusieurs bains, intérieurs et extérieur donnant sur la mer, pour 700 yen…

Voilà une escapade qui peut se faire depuis Kyôto sur deux jours ou moins si vous êtes près d’un port sur Honshû. Je pense qu’il est bon de s’y arrêter pendant ce mois de festival pour en apprécier l’ambiance sur toute l’île puisque les festivals bougent et s’enchainent.

Sources : ogijima.fr / .ana-cooljapan.com / .workaway.info / wikipedia.org / japan-guide.com /

Photos : fukuchan-ryoko.fr / shodoshima.or.jp / akaiblog.blogspot.fr / flickr.com / shun-gate.com

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s