O-taue Matsuri 御田植祭 ou la fête du riz

Ce weekend le riz est à l’honneur au Japon, ou, plus précisément, sa plantation.

C’est à Osaka, dans le Sumiyoshi Taisha,  que le O-taue Shinji Matsuri est le plus spectaculaire. En effet, toutes les danses et rituels suivent ce qui se faisaient des années auparavant, quand les festivals n’étaient pas du folklore que l’on répète pour ne pas oublier, mais bien des pratiques prises au sérieux et essentielles au quotidien. Toutes les danses amènent vitalité et force aux jeunes pousses de riz, assurant ainsi de bonnes récoltes.

Taue désigne la jeune pousse de riz élevé en pépinière, avant la plantation. Avant la plantation les boeufs labourent les champs. Ce labour est accompagné, au bord du champs, par un grand défilé en costumes traditionnels. Des « porteuse de riz », aux habits traditionnels et au chapeaux verts et haut donnent aux planteuses de riz les taue, sur la plateforme de cérémonie.

japan-rice-plantin_1423625i
Porteuse de taue

Alors que les planteuses de riz s’installent, un groupe de jeunes filles s’avancent sur une plateforme de bois et danse en cercle, devant la foule et les prêtres shinto les accompagnant à la flûte. Elle sont reconnaissables par les chapeaux de paille ornés de fleurs (kasa) qu’elles portent. C’est la Yaotome no Tamai (litt. la danse de la rizière aux nombreuses jeunes filles).

maxresdefault
Danseuses du Yaotome no Tamai

La deuxième danse qui commence voit une seule femme évoluer sur la plateforme. Elle porte avec elle ce que je pense être une offrande. Maquillée de blanc, les cheveux long et très arrangés, elle danse le Mitoshiromai.

2117668061_a90338cce0_o
Danseuse du Mitoshiromai

C’est au tour des samouraïs en armure de faire leur entrée. Ils sont censé divertir les kamis avec un défilé et une simulation de combat.

2118440294_8819492354_o

Puis, des champs de planteuse de riz s’élèvent et l’on voit, sur la plateforme, ainsi que tout autour du champs, de jeunes filles danser : c’est le Taue Odori. Elle sont très nombreuses et les clochettes qu’elles portent, mélées au bruit des éventails qu’elles frappent en rythme donnent une jolie musique.

Swieta_17
Les jeunes fille du Taue Odori

 

Sources : tourisme-japon.fr / tsunagujapan.com / jnto.go.jp / vivrelejapon.com / osaka-info.jp

Photos : nippon.com / youtube.com / flickr.com / aliraqi.org / japonia.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s