Setsubun : laissons entrer le bonheur!

Le Setsubun se passe le 3 Février, partout au Japon.  Il célèbre le passage au printemps selon le calendrier lunaire, c’est comme le nouvel an. La coutume appelée Mamemaki veut que l’on jette des graines de soja grillés (et non pas des haricots) aux quatre points cardinaux dans la maison. Oni_pelted_by_beansLes graines chassent les Oni ou mauvais esprits pour laisser la place à la chance pour l’année à venir. Vous pourrez entendre « Oni wa soto, fuku wa uchi » (Les Oni dehors, le bonheur à l’intérieur) alors que des graines sont jetés par la porte d’entrée ou alors sur un membre de la famille déguisé en Oni. Le plus souvent c’est le père qui se déguise pour ses enfants. Celui qui jette les graines est traditionnellement le chef de famille. Si au sein de la famille il y a un toshiotoko 年男, ou homme de l’année, c’est lui qui se chargera de lancer le soja. On est l’homme de l’année quand notre Eto 干支, ou animal, tombe l’année du Setsubun fêté. Par exemple cette année,les hommes nés l’année du bouc seront les toshiotoko . pour les femmes nous dirons Toshionna 年女.

Il faut également manger le même nombre d’haricot que notre âge,  plus un haricot pour l’année à venir, pour s’assurer d’une bonne année ou pour l’année que l’on a déjà en naissant. Les japonais estiment qu’on a déjà un an en naissant.

Setsubun_7_theguibordcenter_org

Beaucoup de japonais se rendent au sanctuaire Shintô ou au temple bouddhiste pour participer à cette cérémonie. Les moines jettent les haricots à la foule et des prières sont faites.

Setsubun à Kobe
Setsubun à Kobe

Dans les temples et sanctuaires très connus, des célébrités comme des acteurs ou des sumos sont invités à la cérémonie et lancent des haricots à la foule, tout comme des bonbons ou des pochettes surprises.

 

A Osaka la tradition veut qu’on achète ou qu’on prépare des rouleaux de maki. Il faut manger le rouleau en entier si on le coupe, on casse le « lien », sans dire un mot, face à la direction où il y aura potentiellement le plus de chance. En effet, chaque année, cette direction change en fonction du calendrier. Une déesse, Toshitokujin 歳徳神, est censée se trouver à l’endroit vers lequel vous devez prier, pour une bonne et heureuse année. Elle est donc en charge de vous indiquer la direction du bonheur, ou ehô 恵方 . Ce revirement de la tradition serait du à grand coup de pub pour les makis qui serait passé dans le domaine des coutumes japonaise.

Si vous êtes à Nara ce jour là, venez par là!

setsubun-copy

 

 

 

 

Un grand merci à Miki san pour ses éclairages précieux!

Sources

http://www.japantimes.co.jp/life/2002/02/03/food/are-you-ready-to-roll-with-the-change-on-setsubun-no-hi/#.VLKkQiuG_kV

http://en.wikipedia.org/wiki/Setsubun

http://davidbcalhoun.com/travel/2013/02/kyoto-setsubun-2013-%E4%BA%AC%E9%83%BD%E3%81%AE%E7%AF%80%E5%88%86/

Publicités

Une réflexion sur “ Setsubun : laissons entrer le bonheur! ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s