Bonne année! akemashite omedeto あけましておめでとう :

Fêtes de fin d’année au Japon 2/2

Le nouvel an : Ganjitsu 元日

 

Omisoka 大晦日 : le réveillon du nouvel an.

Cette date clôture l’année ainsi que tout ce qui a été fait pendant le mois de décembre (voir première partie de l’article).

Le 31 Décembre est généralement consacré à la préparation du repas du réveillon, le Osechi ryôri 御節料理. Servi dans des jūbako, sorte de boîte à bentô, le dîner est composé de plusieurs petits plats. Un des plus importants est le toshi-koshi soba. Le nom de ces nouilles signifie « les sobas de la fin de l’année ». Elles sont censées, par leur formes, symboliser la santé et la longévité. Apparemment, c’est plus leur côté « vite fait » qui fait que ce plat est rituel. Comme on passe les jours qui précèdent la nouvelle année à cuisiner, les japonaises apprécient de n’avoir à préparer qu’un plat de sobas. Il est évident qu’aujourd’hui, de plus en plus de japonais ont recours aux repas tout pret et au traiteur pour cette période de fêtes!

A minuit ce soir là, les japonais quittent leur domicile pour aller faire leur première prière : au temple ou au sanctuaire. Ainsi ils laissent la maison vide et disponible pour que les Kami de la nouvelle année puissent y entrer à leurs aises.

Kadomatsu
Kadomatsu

 

Une des tradition est de constituer un kodomatsu 門松 qu’on laisse à l’intérieur de la maison. Il est l’abris temporaire des kamis. Il est courant de voir des offrandes au pied de cet « abris »  : des gâteaux de riz empilés et surmontés d’une orange que l’on appelle kagami mochi (鏡餅).  Le kodomatsu ainsi que les décorations du nouvel an seront brûlés afin que la fumée qui s’en échappe permette au kami de repartir.

 

 

729e1479d325a2fb1085de8581862298da57c1fc
Shimenawa

On peut voir, accrochées aux portes d’entrée, des shimenawa 標縄 ou 注連縄. C’est « une corde sacrée utilisée au Japon, constituée de torsades de paille de riz plus ou moins grosses en fonction de l’utilisation, et tressée de gauche à droite »

 

Ganjitsu 元日 : le début de la nouvelle année (du 01.01 au 01.03)

 

Donc, après minuit ou le lendemain, les japonais partent faire leur première prière de l’année. C’est le hatsumôde (初詣). Ils tirent les omikuji お神籤, les prédictions, qui leur annoncent la couleur pour l’année à venir. C’est aussi l’occasion de boire le premier sake (toso 屠蘇) de l’année,  parfumé aux herbes et censé amener la santé.hatsumode

Les temples bouddhistes font retentir 108 fois leur cloche afin d’expier par le son les 108 fautes des hommes. C’est la cérémonie Joya no Kane 除夜の鐘

Selon les rites shinto, c’est le matin de la première journée de l’année (« hatsuhinode » 初日の出), lorsque que le premier rayon de soleil se déplie à l’horizon,  que l’on peut accueillir la divinité du nouvel an. Ainsi beaucoup de japonais se lèvent tôt afin de trouver un coin propice à un beau lever de soleil.

Alors qu’avant le nouvel an, les japonais font le bônenkai, après ils fêtent le shinnenkai 新年会. Le principe est le même sauf qu’au lieu de boire et de manger pour oublier et laisser derrière soi l’année passée, on le fait pour célébrer l’année qui commence!

Le 02 Janvier, l’Empereur, accompagné par sa famille, souhaite la bonne année aux japonais. A cette occasion (l’autre étant pour l’anniversaire de l’Empereur) le jardin impérial est ouvert au public

Cadeaux et étrennes

Au début de l’année vient la « tradition » d’acheter et d’offrir des fukubukuro ou « pochettes surprises ». Les commerçants préparent des pochette dans lesquelles sont mis des articles soldés plus ou moins populaire.

otoshidama

En rendant visite à sa famille on offre aux enfant des otoshidama お年玉, des enveloppes contenant de l’argent.

 

Les rêves des enfants, la nuit du 1er Janvier sont des présages pour l’année à venir. Ainsi, afin que leur repos soit doux, il est coutume de poser sous leur oreiller une image du Takarabune (navire des spet divinités du bonheur)

Les cartes de voeux sont d’une très grande importance! Appelées nengajô 年賀状, elles doivent arriver le 1er Janvier! Il n’est pas rare de voir des gens poster 50 cartes à la fois. Les boîtes aux lettres, à deux comprtiment comme chez nous, voient les envois régionaux et nationaux fusionner pour laisser un espace dédié aux nengajô. Il ne faut oublier personne dans son envoi, ce serait très mal perçu.

A partir du 1er Janvier vous pourrez donc souhaiter la bonne année en japonais en disant : akemashite omedetô  あけましておめでとう!

5327069808_d7bb552bbb

Sources : 

http://www.kanpai.fr/japon/bonne-annee-en-japonais-traditions-nouvel-an.html

http://www.guidejapon.fr/a-savoir/comprendre-le-japon/nouvel-an-oshogatsu

http://fr.wikipedia.org/wiki/Osechi

http://www.gaijinjapan.org/nouvel-an-a-tokyo-et-au-japon-tout-ce-que-vous-pouvez-faire-faire-la-fete-manger-et-celebrer/

Publicités

2 réflexions sur « Bonne année! akemashite omedeto あけましておめでとう : »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s